mercredi 30 avril 2014

Un mot, une photo # 30/04/14


Les branches folles de la glycine
(une croissance fulgurante !)
partent dans tous les sens.
En voyant cette photo
Clara a dit qu'elle voyait une canne à pêche. Evidemment !

La couleur du jour # 30/04/14


Les framboisiers se préparent...

Cycle 13, 496è jour


Flou volontaire !
C'est aujourd'hui dernier délai qu'il fallait remettre 
sa participation au salon de peinture et sculpture.
Clara a apporté ses deux dessins,
Résultat des récompenses le 15 mai prochain !

La crème de la crème - avril # 30

 Qu'avez-vous lu aujourd'hui ?

Des mails, des textos, Télérama reçu au courrier

Un mot, une photo # 29/04/14



Le mauvais temps de ces derniers jours
n'est pas tendre
avec nos rosiers...

La couleur du jour # 29/04/14


Nos premières clématites...

mardi 29 avril 2014

Cycle 13, 495è jour


Parce qu'il fait mauvais temps,
pour aller au travail, je ne prends pas le vélo mais le bus,
y aller par un petit chemin qui a un air de campagne...

Des mots, une histoire chez Olivia Billington # 130

Logo
clic sur

Les mots : soutienfamille – convivial – repas – réunion – confrérieconfrontation – humilité – orgueil – arrogancemépriser – morgue autopsie trouver réponse

Soit vous prenez tous les mots, soit vous n’en sélectionnez que cinq et vous ajoutez la consigne suivante : un des personnages doit dire "je n’aime pas la tiédeur des sentiments".


Mon texte :

Avez-vous déjà assisté à la confrontation de deux frères à l'issue d'un repas de famille ? Au début, l'ambiance est des plus conviviale, puis soudain, au détour d'une réflexion, l'un des membres se déclare humilié par l'orgueil de son aîné. L'autre s'abstient de toute réponse en affichant une arrogance criante. Rapidement, le ton monte, le cadet espère trouver un soutien au sein de la confrérie.  Mais la plupart des hôtes de cette réunion méprisent tout engagement. On pourrait leur reprocher une telle morgue. Fort heureusement, la situation évolua positivement grâce à l'Oncle Raoul, 74 ans, qui proposa que l'on servit café et digestifs. S'en suivit un agréable brouhaha de tintement de petites cuillères sur les tasses, le suave parfum du breuvage envahit le salon, quelques rires fusèrent grâce aux liqueurs. On avait déjà oublié le motif de la discorde, l'autopsie de Tante Adèle ayant rendu l'âme dans d'étranges circonstances... On aurait pu se croire au sein d'un roman d'Agatha Christie. Vous changerez d'avis lorsque vous entendrez l'un des invités déclarer : "je n'aime pas la tiédeur des sentiments" et opterez pour un roman à l'eau de rose.


La crème de la crème - avril # 29

29- Où voulez-vous aller ensuite ?

Où mon instinct me dira !  

lundi 28 avril 2014

dimanche 27 avril 2014

Des roses


Design et chocolats




Merci Christine !

365 photos du quotidien (semaine 17)

Une photo par jour, est ce bien raisonnable ?

clic sur
http://www.virginiebichet.org

# lundi 21
Je n'ai pas les enfants pour ce lundi de Pâques
mais le soleil brille
et les acacias sont en fleurs


# mardi 22
Aujourd'hui, j'ai juste à la maison fiston n°2
Au marché, je craque pour de belles verveines
et des fraises succulentes...


# mercredi 23
Puisque je suis encore en vacances cette semaine
je peux participer à la rando
et pour une reprise en douceur, c'est pas trop mal.
Nous avons eu une belle journée
puis le soir, j'échange fiston n°2 contre fiston n°1


# jeudi 24
Avec notre aîné, nous allons déjeuner au salon de thé
puis faire un saut à la médiathèque pour qu'il voit l'expo photos
(où j'ai participé)
le tout en prenant la pluie...
puis nous dînons le soir chez une amie
et allons à un concert organisé dans une salle d'expo


# vendredi 25
Départ de notre aîné
car les vacances sont finies,
et mauvais temps jusqu'en fin d'après-midi


# samedi 26
Retour de ma fille à la maison,
nous préparons un crumble aux pommes
pour une soirée entre amies


# dimanche 27
La fête des jardins organisée dans notre ville
est bien arrosée par les averses qui se succèdent,
j'arrive à faire quelques photos... et à ne rien acheter malgré les tentations !


j'aime / j'aime - semaine 17

Lundi : j'aime le soleil de cette journée, le linge sèche dehors, et j'en avais une tonne  / j'aime pas être seule pour ce Lundi de Pâques.

Mardi : j'aime trouver au marché de jolies plantes et passer un moment avec des amies / j'aime pas le mauvais temps de la journée

Mercredi  : j'aime, à l'occasion de mes vacances, pouvoir aller à la rando douce du mercredi (et nous avons eu beau temps) / pas de J'aime pas 

Jeudi : J'aime passer la journée seule avec mon grand fiston / j'aime pas le retour du mauvais temps.

Vendredi : J'aime les éclaircies entre deux averses / j'aime pas le départ de notre fils aîné, mais toutes vacances ont une fin !

Samedi : j'aime  la soirée passée avec des amies / j'aime pas la pluie toute la journée

Dimanche : j'aime passer la journée seule avec ma fille /pas de  j'aime pas 


A partir de la semaine prochaine, afin d'éviter les doublons et pour diminuer le nombre de billets, je présenterai cette rubrique avec le récap de la semaine pour Virginie B.

Un mot, une photo # 27/04/14


La couleur du jour # 27/04/14


Cycle 13, 493è jour


Aujourd'hui
c'était la Fête des Jardins dans notre ville,
au rythme des averses et éclaircies.

La crème de la crème - avril # 27

27- Aujourd'hui a été rude parce que...

... c'est mon dernier jour de vacances ! mais ce n'est pas si rude que ça !

vendredi 25 avril 2014

Dominante du jour au jardin




Mes artistes préférés (pour Aurélia)


Hier, Aurélia nous parlait de ses idoles et nous questionnait sur les nôtres.
Je lui ai répondu que je n'étais fan de personne en particulier car déjà je n'aime pas ces termes (idole, fan...) et puis aussi je n'ai pas de chanteur ou chanteuse préférée, j'aime tout plein d'artistes, et mes goûts évoluent au fil des ans. Pareil pour vous, n'est-ce pas ?
Certes, je reste attachée à des chansons que j'ai aimées et qui représentent des moments importants de ma vie, à celles qui m'ont accompagnée à certaines périodes. Pareil pour vous, n'est-ce pas ?
Nous avons eu la chance d'être élevés par une famille qui nous aura ouverts à toutes sortes de cultures. Ainsi, nos parents nous ont fait écouter très tôt non seulement des chansons enfantines traditionnelles (j'en connais une quantité pas croyable que j'ai chantées ou fait écouter à mes propres enfants), mais aussi de la musique classique, du jazz... et comme avons eu la télé tard, la radio était très très souvent en marche, nous avons suivi les chansons à la mode (ainsi que les sketchs et les fameux jeux radiophoniques que certains d'entre vous ont également connus).
Pour mon anniversaire, juste avant mon entrée en 5ème, j'ai reçu de ma grand-mère paternelle un petit poste de radio rien que pour moi, et autant vous dire que c'était alors un cadeau fabuleux qui vous ouvrait vers l'extérieur car on était encore loin de... l'époque internet !
Comme tous les ados de mon âge, j'écoutais surtout le hit parade, programmé juste à la sortie des cours, ce qui désespérait les parents qui nous trouvaient en train de faire (ou pas) nos devoirs avec la radio allumée.
Bon, à cette époque-là, je peux dire que mon préféré, comme presque toutes les filles, ce fut Mike Brant, et j'avoue que,  même aujourd'hui, entendre sa voix me fait encore quelque chose. Ma chanteuse préférée, c'était Marie Laforêt. A part ça, grâce à mes parents et par goût, j'aimais bien d'autres chanteurs mais jamais, au grand jamais, je n'aurais seulement osé le dire à mes camarades de classe ; il y avait autant Barbara, Brel, Aznavour, Boby Lapointe, Brassens, les Frères Jacques, Boris Vian, Jean Ferrat, Edith Piaf, que Véronique Samson (une de mes favorites), Nicoletta, Alain Souchon, Nico Ferrer (sa disparition m'a beaucoup particulièrement touchée), Michel Fugain (pour qui j'ai une admiration égale depuis le début), Julien Clerc (ah ! Julien...), Catherine Lara,  Jacques Dutronc, Françoise Hardy, Huges Aufray, Maxime Leforestier (que j'apprécie toujours autant), Michel Berger (qui nous manque), Dalida, Joe Dassin, Polnareff (je l'écoute souvent encore), Reggiani, Alice Dona, Marie-Paule Belle, Gainsbourg, Serge Lama, Yves Duteil, William Sheller, Jean-Jacques Goldman, Alain Bashung ; et aussi Renaud, Daniel Guichard, Daniel Belavoine, Michel Delpech, Pierre Perret, Henri Salvador, Gérard Manset (qui fut un éblouissement pour moi), Les Rita Misouko, Nicole Croisille... oups, ça en fait un sacré paquet.
Par contre,  je n'aimais vraiment pas Johnny, Claude François, Chantal Goya, Hervé Vilard, Frédéric François, Mireille Mathieu, Ringo, Patrick Juvet, Michel Sardou, Sheila...




Après le bac, je quittais ma famille, emportant mon petit transistor. J'écoutais alors, côté variétés, l'émission de Jean-Louis Foulquier qui nous fit aimer tant d'artistes, surtout ceux faisant de la scène. C'est bête, mais jusque là, je ne connaissais les chansons que par les disques, la radio, la télé.
Lorsque j'ai gagné ma vie, je me suis offert tout plein de spectacles, enfin ce que j'ai pu. 
J'aurais voulu mais je n'ai pas pu aller au spectacle d'adieu des Frères Jacques par exemple, ou certains étaient déjà morts, au mieux à la retraite... Mais j'ai réussi à aller voir Barbara (un de mes plus grands et émouvants souvenirs), Alain Souchon (amusant et émouvant tour à tour), Michel Jonasz (un grand monsieur), Maxime Leforestier (j'adore), Serge Reggiani (émouvant, et j'étais presque tétanisée de le voir pour de vrai), Léo Ferré (là, ce fut une grande déception, il n'arrêtait pas de parler, incohérence, aucune énergie, je me suis endormie !!!), Claude Nougaro (je fus mitigée car c'était l'époque de Nougayork), Gainsbourg (vu plusieurs fois, mais pas toujours convaincue, un artiste instable), William Sheller (épatant), Jacques Higelin (vu plusieurs fois et toujours le même plaisir, des concerts presque sans fin), Catherine Lara (une énergie communicative, j'ai surtout adoré la Catherine Lara de ses débuts), Julien Clerc (extra, on chantait tous...), Jane Birkin (extrêmement émouvante, un récital plein de surprises et de délicatesse), Georges Chelon (très agréable), Brigitte Fontaine (de grands moments de pure folie, j'adore), Leny Escudero (impressionnant), Richard Gotainer (épatant, amusant, un spectacle déjanté avec de super textes), Karim Kacel (à ses débuts), Hubert-Felix Thiéphaine (ambiance particulière mais j'ai été emportée), Bernard Lavilliers (une grande force qui nous atteint), Francis Cabrel (c'est Francis, quoi), Eddy Mitchell (là c'était pour faire plaisir à quelqu'un, spectacle sympa mais sans plus pour moi), Louis Chedid (très chaleureux et généreux), Diane Dufresnes (un spectacle où on devait tous venir habillés en rose, un truc de fou qui m'a éblouie), Francis Lalanne (très généreux à ses débuts, après j'ai décroché), Juliette (dans une salle de banlieue paumée, à ses tous débuts épatante, une révélation), Charlélie Couture et Tom Novembre (les frères, chacun son univers, j'ai aimé les deux), Arthur H (un univers attachat), Marianne James  (c'est Marianne, quoi), François Béranger (de chouettes textes engagés), Henri Tachan (un poète à l'humour noir), Catherine Ribeiro (une chanteuse engagée ayant une forte présence), Mama Béa (quelle pêche elle avait),  Jean Guidoni (vu plusieurs fois, un univers sombre mais fascinant, une bête de scène), Pierre Vassilu (original et très sympa), Julos Beaucarne (un poète attachant avec son gros pull arc en ciel), Allain Lepreste (impressionnant mais qui me mettait mal à l'aise),  Anne Sylvestre (très chouette), David MacNeil (si rarement sur scène), Joan Pau Verdier (un engagé que j'ai connu parce que j'ai pris l'option occitan pour mon bac), Gilbert Lafaille (avec ses textes sympas), Lucid Beausonge (une belle voix) ...
Et aussi des groupes : la mano negra, les têtes raides, les Négresses vertes, les fabulous trobadors, Chanson Plus Bi-fluorée...



Oups, ça fait vraiment beaucoup tout ça. J'en oublie sans doute. Il a fallu que je fouille longuement dans ma mémoire, dans mes archives... Il y a des artistes dont je ne pensais plus. Il y en a que je suis toujours, il y a ceux que je re-écoute.  Pareil pour vous, n'est-ce pas ?

Je ne parle pas de ceux d'aujourd'hui, ça rallongerait un billet déjà trop trop long !

La couleur du jour # 25/04/14


Un mot, une photo # 25/04/14


Un bouquet de branches de seringat
au délicieux parfum
de printemps

Cycle 13, 491è jour


Dès ce matin,
un arc en ciel nous sourit,
le temps est très cahotique.

52 Semaines en photo # 17 Gros plan macro






Je vais envoyer la première pour faire saliver tout le monde...



et celles-ci, c'était pour la poésie du printemps comme j'aime.


Projet 52 avec Millie - semaine 17 "Pâques"

projet-52-milie-logo






 Plusieurs essais
sans trop savoir
quelle photo choisir...

La crème de la crème - avril # 25

 25- Quel prochain achat important avez-vous besoin de faire ? 

Rien de prévu en achat important (et heureusement !)

Atelier d’écriture (123è) : une photo, quelques mots chez Bric à Book

une-photo-quelques-mots1

Le principe de cet atelier ?
Chaque mardi Bricabook publie une photo qui servira de base pour notre texte. Vous avez une semaine pour l’écrire.
Ni genre, ni ton imposés. Seul le plaisir d’écrire. Encore et toujours.
Les textes sont donc publiés chaque lundi, le matin de préférence.
Pour qu'elle puisse insérer nos liens, merci de les mettre ci-dessous en commentaire chez elle, ou de les envoyer à leiloona(@)bricabook.fr

La photo :

metro
Photo de  Kot


Mon texte :

Cet après-midi là, il y eu de nombreux arrêts inopinés dans le métro. Heureusement, on était encore loin de l'heure de pointe. Les quelques rares voyageurs ne protestèrent même pas, ils patientaient gentiment, la plupart somnolant grâce à ce rythme lent. L'un d'entre eux se mit à marmonner une sorte de chant qui pouvait rappeler les psalmodies de certaines cérémonies ; sa voix était à la fois grave et douce.  Peu à peu, son visage fatigué  se détendit et une sorte de paix emplit le wagon. On eut dit que chacun l'écoutait, l'accompagnait dans sa prière. Ce fut un véritable moment de grâce.

Mes lectures de la semaine pour Virginie B

Passages D'enfer de Didier Daeninckx

J'ai eu vite fait de lire ce recueil de nouvelles
emprunté à la médiathèque,
et j'ai vraiment bien aimé.

Après cela, j'ai savouré avec délectation
ces deux bouquins trouvés lors d'une liquidation !


Evidemment, je n'ai pas encore lu tous les souvenirs des chefs ;
j'ai été très touchée par le texte d'Irène Frain en guise d'introduction,
et qui donne une alléchante idée de la teneur de l'ouvrage !
J'ai déjà dévoré les premiers témoignages
(presque une vingtaine à déguster) 
et j'adore !!!
Il y a de sublimes photographies 
et une très belle présentation avec des pages de belles textures de papiers !


Egalement de superbes photos dans ce second livre,
photos de  Djamel DINE ZITOUT.
Ce bouquin de Dina NIKOLAOU non seulement vous offre les vraies recettes traditionnelles
de mon pays d'origine,
mais en plus, elles sont  racontées de façon chaleureuse, au sein d'une famille.
Je suis particulièrement heureuse
d'avoir enfin trouvé LE livre de recettes grecques.
Il ne contient d'ailleurs pas que des recettes
mais des récits explicatifs, enfin vous verrez bien...